la cohérence cardiaque (1) – explications

 

          Voici une première vidéo explicative du regretté Dr.David Servan-Schreiber, sur le fonctionnement de ce phénomène. J’ai choisi de vous présenter sa présentation (vous trouverez sur internet des vidéos équivalentes d’autres médecins), car le Dr Servan-Schreiber avait un talent indéniable de vulgarisateur et a été celui qui a fait connaître largement cet outil naturellement thérapeutique.

Voici donc quelques explicitations (comme promises depuis longtemps), quant aux propos dans cette vidéo.

Au début le Dr.David Servan-Schreiber (DSS) (0-1’30) parle de manière simple et imagée du système  neurovégétatif ou système nerveux végétatif (SNV) ou système nerveux sympathique ou système nerveux involontaire/autonome (tous synonymes) et de ses deux branches, le système nerveux orthosympathique (l’accélérateur) et le système nerveux parasympathique (le frein).

Puis (1’30-3’15) il explique qu’à chaque seconde notre coeur ne bat pas forcément à la même vitesse que la seconde précédente, en permanence il accéléré et décélère. C’est ce que mon un électrocardiogramme, avec son tracé en pics et en creux.

Enfin (3’15-4’17 ) nous arrivons au coeur du sujet, la cohérence cardiaque. Atteindre l’état de cohérence cardiaque c’est faire sortir de coeur (et toute notre physiologie) du « chaos » pour retrouver une cohérence -comme le dit DSS, sortir de l’agitation pour retrouver un état de paix intérieur. Voilà ce que propose la cohérence cardiaque, rien de moins!

Pour aller plus loin et comprendre cette merveilleuse pratique, voyez les 3 autres articles/vidéos sur le sujet.

Reconnecter à son rythme naturel avec l’ostéopathie

Tous ceux qui ont déjà expérimenté les traitements en ostéopathie connaissent bien cet effet, celui d’être « buzzé » en se relevant de la table, de se sentir « différent » dans leur corps en se remettant sur leurs deux pieds!

D’où cela vient-il??

Et bien, on peut comparer cela à faire une randonnée en nature. Quand nous marchons en nature, nous reconnectons à un rythme plus naturel. Notre organisme n’est plus sous l’influence des stress habituels de nos vies quotidiennes (particulièrement citadines). Sans s’en rendre compte, nous subissons les influences quotidiennes et répétées de différentes sources de stress, comme le « bit » de la ville, les  multiples et incessants stimuli visuels-olfactifs-sonores présents autour de nous et qui surchargent notre cerveau et notre système nerveux, l’éventail des ondes invisibles (champs électro-magnétiques, ondes wifi, ondes cellulaires, les nouveaux compteurs « intelligents », etc), qui nous affectent tant et tout particulièrement les enfants qui y sont plus sensibles… Bref, nous avons plus que le choix, il est très vaste!

Autant de raisons de perdre son centrage, de perdre le lien avec nous-même!
On peut voir nos vies modernes comme un cyclone, avec des vents qui nous ballottent dans tous les sens et nous enferment dans un spinning diabolique.

Et c’est là que là Nature et l’ostéopathie nous viennent en aide. Car le but de ces expériences est de nous faire sortir de la roue, de nous faire revenir -pour un temps, au moins- vers notre centre, nous faire nous tenir dans « l’oeil du cyclone », cet endroit où tout est calme. Nous avons besoin de ces moments de quiétude, de répit. Sans quoi, nous continuons à brûler une grande quantité de carburant en restant dans ce spinning incessant. Jusqu’à l’épuisement, jusqu’à tomber sur la réserve! C’est alors qu’apparaissent les problèmes de santé: épuisement, burn out, dépression, vertiges, arrêt de travail…

Si vous vous amusez à tourner sur vous-même très vite pendant 15 secondes (comme les enfants adorent faire!), quand vous vous arrêtez, votre tête continue à tourner et vous vous sentez instable. C’est exactement ce qui se passe parfois lors d’une séance. Votre organisme est tellement habitué à spinner, que de l’immobiliser ou ralentir son rythme a pour effet de l’étourdir au début!

Mais après quelques secondes, il s’y habituera et vous vous sentirez bien, même mieux qu’à spinner en rond!
Alors, pensez à ralentir le rythme régulièrement!! Avec une promenade en nature, une séance d’ostéopathie ou n’importe quoi d’autre… 😉

Course minimaliste (barefoot style), ou l’intelligence du pied

Voici un documentaire très intéressant (à mon avis) sur ce vaste sujet et débat de nos temps modernes!!

Les problèmes étant tous reliés (tout comme les solutions!), ce sujet nous permettra, à travers d’autres articles qui seront postés et les débats qui s’en suivront, d’apporter de l’eau au moulin à la question centrale de ce site internet: la santé globale.

Bon visionnage 🙂

la cohérence cardiaque (2) – démonstration

 

Dans cette seconde vidéo le Dr.David Servan-Schreiber, grâce à la jeune femme qui l’assiste, fait la démonstration du lien étroit entre les émotions et notre coeur (ou plus largement notre physiologie).

On voit bien comment les émotions, ce qu’on vit intérieurement, influencent notre physiologie au complet, ces fonctions physiologiques qui dépendent du système nerveux involontaire et sur lesquelles  on a, à priori, aucun contrôle…

La cohérence cardiaque (3) – contrôle

 

Dans cette troisième vidéo, le Dr.David Servan-Schreiber (DSS) aborde la partie pratique de la cohérence cardiaque.
Les consignes sont simples: mettre en place une respiration lente et régulière, basée sur le rythme de 5 secondes d’inspiration suivies de 5 secondes d’expiration. Vous « domptez » votre respiration et les impacts sont immédiats!
Ajoutez-y un autre ingrédient: centrer votre respiration au niveau du ventre, pour encore plus de bénéfices sur votre physiologie. (pour savoir comment faire et connaître les bénéfices associés, reportez vous à l’article sur la respiration abdominale).

Voyez dans la vidéo comment la courbe de la fréquence cardiaque, au paravant quelque peu anarchique avec ses alternances de pics et de creux, devient régulière, harmonieuse dans la progression des hauts et des bas, se rapprochant d’une courbe sinusoïdale (presque) parfaite!